CFP: Revenir à la perception: 75 ans après « Phénoménologie de la Perception »

Submission deadline: March 31, 2020

Conference date(s):
May 26, 2020 - May 28, 2020

Go to the conference's page

Conference Venue:

University of Naples Federico II
Napoli, Italy

Topic areas

Details

Le colloque envisage un retour sur la perception 75 ans après la percée opérée par Merleau-Ponty dans son œuvre majeure « Phénoménologie de la perception ».Dans ce texte la phénoménologie, en tant que courant de pensée et méthode, découvrait pour la première fois le sujet de la perception, qui est tout d’abord perception corporelle. À partir de cela, la philosophie n’a cessé d’interroger le sens de la perception pas seulement dans les domaines philosophiques (dans la théorie de la connaissance, de l’esthétique, de l’ontologie et encore de l’éthique), mais de plus en plus dans une perspective interdisciplinaire qui relie le problème de la perception à des questions d’anthropologie et géographie humaine (le thème de la situationalité dans l’espace), de psychologie cognitive (le schéma corporel et la perception du monde extérieur), aux questions liées à une éthique de l’interanimalité, pour n’en citer que quelques-unes. Il faut alors se demander: Que reste-t-il de la perception aujourd'hui?


Le sujet du colloque est la question de la perception d’un point de vue philosophique, anthropologique et psychologique, notamment en ce qui concerne l’œuvre de Merleau-Ponty. L’objectif est donc d’analyser la façon dont la perception, une fois entrée dans le discours philosophique, a remodulé les questions autour du statut du corps propre, ses limites et ses possibilités d’expression, sur comment se situer dans le monde, alors que la situationalité perceptive ne tient pas compte d’une quelconque cartographie, sur la rencontre avec l’autre – n’avons-nous pas besoin d’une bonne dose d’altérité pour percevoir quelque chose? N’est-ce pas cela le véritable message de la perception, qui est toujours union inséparable de transcendance dans l’immanence? – et enfin autour de l’utilité d’un débat sur la perception dans un monde qui est de plus en plus exposé à l’image – souvent digitale – et à la représentation. Il s’agit donc d’établir comment la “percée perceptive” opérée par Merleau-Ponty acquière aujourd’hui un nouveau sens social, une nouvelle valeur épistémologique et culturelle. C’est pour cette raison que l’encadrement du point de vue de l’anthropologie sera un aspect caractérisant du colloque, aussi bien que l’attention à la dimension historique-généalogique: le but n’est pas uniquement d’examiner dans quelle mesure l’héritage merleau-pontienne a affecté le débat contemporain sur la perception, mais surtout celui de tracer les contours d’un procès qui change en profondeur le paradigme de l’humain.


Le colloque sera articulé dans les journées du 26, 27 et 28 mai 2020 et aura lieu auprès du Département des Sciences Humaines de l’Université de Naples « Federico II » et de la Bibliothèque BRAU, situé dans l’ancien couvent de Sant’Antoniello à Port’Alba. Il sera articulé sur quatre séances, chacune cordonnée par un modérateur. Chaque séance sera consacrée à l’approfondissement d’une question spécifique du thème général du colloque et sera ouverte ou terminée par une lectio magistralis. Les séances seront les suivantes:

1. Corps: limites, expressions, langages;

2. Espace: de l’habitat au monde humain;

3: Subjectivité et intersubjectivité: de la perception à l’action;

4. Dire “perception” aujourd’hui: l’héritage de la pensée merleau-pontienne.

Dans les activités du Colloque il est prévu une visite guidée du Musée de Capodimonte sous la direction de Francesca Amirante – professeure du Laboratoire Biens Culturels de l’Université de Naples « L’Orientale » – autour du thème « Corps et perception dans la peinture du XVIIème siècle napolitain ». La rencontre avec les œuvres de Caravaggio, Preti, Carracci permettra d’illustrer comment l’esthétique de la peinture entre XVIème et XVIIème siècle montrait déjà la trace d’une intense réflexion sur le corps et le fait que la transformation corporelle, notamment dans son caractère sensoriel, constitue un aspect décisif dans le passage du classicisme tardif au baroque.

Keynote Speakers

Mauro Carbone (Université Jean Moulin Lyon 3)

Emmanuel de Saint Aubert (École Normale Supérieure)

Luca Vanzago (Università di Pavia)

Modalité de participation

 

Parmi les intervenants, il y aura aussi ceux qui ont répondu à l’appel à contribution, choisis par le comité scientifique. Veuillez faire parvenir vos propositions de communication (maximum 500 mots) avec une notice biobibliographique (150 mots) à l’adresse suivante : ritornareallapercezione@gmail.com.

Date limite pour l’envoi des propositions : 31 mars 2020

Date de notification de propositions retenues 10 avril 2020

Le langues du Colloque sont Italien, Anglais et Français.

Comité d’organisation

 

Paolo Amodio, professeur de Philosophie Morale à l’Université de Naples “Federico II”;

Alessandra Scotti, Docteur en Sciences Philosophiques, chargé d'enseignement auprès de l’Université de Naples “Federico II”;

Rosa Spagnuolo Vigorita, doctorante de recherche à l’Université de Naples “Federico II” en cotutelle avec l’Université Catholique de Louvain–la–Neuve 

Mario Cosenza, doctorant de recherché à l’Université de Naples “Federico II” en cotutelle avec l’Université Paris Nanterre

Supporting material

Add supporting material (slides, programs, etc.)